© 2019 By Støtte Magazine. Proudly created with WIX.COM

Vik et ses environs

 

 

Après une nuit à camper à coté de Seljalandsfoss, nous nous dirigeons, au lever de soleil, au pied de la cascade. Cette chute haute de 65 mètres est visible depuis la route circulaire et a la particularité d’offrir un point de vue depuis l’arrière du rideau d’eau.

 

Nous reprenons la route vers l’Est et décidons de quitter un temps la route 1 pour aller à la découverte de la maintenant très célèbre Seljavallalaug. Après une route escarpée et une quinzaine de minutes de marche, nous arrivons à la fameuse piscine. Alimentée par une source chaude naturelle qui coule le long du célèbre Eyjafjallajökull, elle a été construite en 1923 (ce qui fait la piscine la plus ancienne d’Islande). Le décor autour est superbe. La piscine est nichée au pied d’imposantes falaises escarpées. Nous pourrions avoir la sensation d’être au bout du monde si les touristes que nous croisons sur les chemin du retour n’étaient pas aussi nombreux.

 

Prochaine étape sur notre route en direction de Vik, la cascade Skogafoss. Le parking proche de la cascade est bondé. Sa proximité avec la route circulaire en fait un des sites touristiques les plus connus d’Islande, mais quand on se trouve au pied de l’imposante chute d’eau, on comprend pourquoi tant de touristes se pressent pour l’admirer. Cette cascade est impressionnante avec ses 62 mètres de haut et ses 25 mètres de large. Le soleil étant de la partie ce jour-là, nous avons la chance d’amarrer un arc-en-ciel au pied de l’imposante cascade. La légende raconte que le viking Prasi Porolfsson aurait déposé un coffre rempli d’or derrière le puissant rideau d’eau. Par contre, bon courage s’il vous prend l’envie d’aller vérifier par vous-même ! Un escalier abrupt monte au-dessus de Skogafoss et offre une vue imprenable sur les paysages alentours.

 

 

 

 

 

 

 

La route jusqu’à Viking traverse d’énormes vallées recouvertes d’herbe. Sur la droite, le regard se perd sur la toundra islandaise alors qu’à notre gauche on admire de magnifiques contreforts de la calotte glaciaire Myrdalsjökull. Le temps est agréable en cette fin d’été même si les températures sont fraiches. Nous quittons Pjoovegur pour prendre la route 218 qui mène à la petite péninsule de Dyrholaey. Ce promontoire rocheux de 120 mètres de haut offre une vue spectaculaire sur la plage de Vik.

 

Nous regagnons plus bas la plage de sable noir de Reynisfjara. Cette plage surmontée de colonnes de basaltes est unique et est classée parmi les 10 plus belles plages du monde. Des pics rocheux, les Reynisgrandar, sortent de l’eau tout près du rivage et font l’objet de nombreuses légendes Islandaises. On raconte que ces stacks monumentaux sont les corps figés de trolls capturés par le soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous finissons notre journée dans le joli village de Vik i Myrdal à quelques kilometres de la plage. La petite église de Vik, perchée sur une colline, offre une vue imprenable sur la baie et les Reynisgrangar au loin. La lumière de fin de journée sur les falaises de Reynisfjall est splendide.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents

5 Sep 2019

16 May 2019

Please reload